Remplacer les plaquettes de frein de sa moto

Pour assurer la sécurité de la circulation routière, il est indispensable de contrôler régulièrement le système de freinage d’une moto y compris ses plaquettes de frein. Quand vous appuyez sur la pédale de frein, celle-ci permet de ralentir votre moto. Afin d’éviter toutes sortes d’incident, vous devez bien les entretenir et les remplacer en cas d’usure. Mais comment bien changer ses plaquettes de frein moto?

Quand remplacer ses plaquettes de frein moto ?

La plaquette de frein moto constitue l’élément le plus essentiel du système de freinage à disque. Or, ses pièces peuvent se détériorer avec le temps. À chaque fois que vous freinez votre moto, cette friction peut, en effet, causer une perte de matière. D’où l’importance de les changer quand c’est nécessaire. Pour savoir le moment opportun pour remplacer vos plaquettes de frein, il existe quelques indicateurs clés qui peuvent vous alerter. Vous devez, par exemple, les remplacer si l’épaisseur de sa garniture est au-dessous de 4 mm. Ainsi, celle-ci doit être surveillée régulièrement. Un témoin d’usure se présente aussi en général sous la forme d’une petite rayure. Un bruit inhabituel ou des vibrations au freinage devront aussi vous alerter. Vous pouvez également ressentir l’état de vos plaquettes par une efficacité amoindrie du freinage. 

La fréquence de changement de la plaquette de frein moto varie selon plusieurs facteurs comme les conditions et le style de conduite, la fréquence d’utilisations de la bécane et l’environnement dans lequel il roule (campagne, autoroute, usage urbain, etc.). Une conduite régulière sur autoroute ou sur une route classique est différente d’un usage urbain qui requiert souvent des ralentissements favorisant l’usure de vos plaquettes de frein. 

Quelles sont les étapes à suivre pour bien changer ses plaquettes de frein moto ?

Pour remplacer votre plaquette frein moto, vous devez avoir en main quelques outils dont un papier abrasif, une clé dynamométrique, une clé de 12, un tournevis plat, une pince, un écarteur de piston et un tournevis cruciforme. Avant de démonter les anciennes plaquettes, assurez-vous d’abord que vous avez assez de liquide de frein à votre disposition. Vérifiez aussi chaque serrage des pièces que vous allez desserrer afin de bien les remettre à leur emplacement d’origine.

Pour bien démonter vos plaquettes de frein, vous devez d’abord desserrer les vis qui les maintiennent en place et enlever la protection métallique. Vous devez ensuite remettre à niveau la bouteille de liquide de frein si nécessaire. Puis, avant de sortir l’étrier, vous devez enlever les 2 boulons qui le fixent à la fourche. Retirez ensuite les plaquettes de frein après avoir débloqué les 2 axes qui les retiennent à l’intérieur de l’étrier. Pensez à nettoyer les pistons des étriers avec un produit non oxydant afin de préserver leur étanchéité. En repoussant les pistons à l’aide d’un tournevis cruciforme, vous pouvez à présent mettre en place vos nouvelles plaquettes de frein. Faites bien attention à ne pas les monter à l’envers. Une fois terminé, vous devez vérifier et ajuster le niveau du liquide de frein si nécessaire. À l’aide d’un produit nettoyant spécifique, nettoyez enfin votre disque de frein. Afin de réamorcer le circuit, vous devez actionner à plusieurs reprises votre levier de frein.

Quels sont les critères à considérer pour bien choisir ses plaquettes de frein moto ?

Afin de bien choisir vos plaquettes de frein moto, il est important d’acheter un modèle qui correspond à l’usage de celui-ci et à la qualité de vos disques. Il existe 3 types de plaquettes de frein moto à savoir le métal-fritté, le semi-métal et l’organique. En matière d’efficacité, le premier est très résistant et convient aux freinages intensifs. Pour un usage intensif et sportif, vous pouvez donc opter pour ce type de plaquette de frein moto surtout si vous disposez d’une grosse cylindrée. Le semi-métal, quant à lui, convient à un usage routier et aux conduites semi-sportives. Enfin, la plaquette organique est conseillée pour un usage en ville ou sur une route classique. Elle convient aux motos de faible cylindrée dont les freins sont moins sollicités.

Pour une sécurité optimale, vous devez aussi évaluer d’autres facteurs avant de faire votre sélection. Évitez, par exemple, les modèles en métal-fritté si vous disposez d’un disque en fonte. Puis, vérifiez aussi l’épaisseur et la composition de sa garniture. Préférez une garniture métallique à une garniture organique, car cette dernière est plus tendre et peut ainsi se détériorer rapidement.