empiremoto

Choisir un casque homologué pour une moto ou un scooter

casque scooter

Le choix et l’achat d’un casque scooter ou moto, qu’il soit de type tout-en-un, jet, intégral ou modulable, répond toujours à la même question : à quoi va-t-il servir, et la moto ou le scooter sur le type de celui-ci sera porté, sa certification, sa technologie, son prix, les préférences esthétiques de ses acheteurs ou encore ses caractéristiques morphologiques, c’est-à-dire la forme de son crâne, pour ne citer que les noms nécessaires.

Homologation du casque : une obligation

Le port du casque moto est une tâche légale : la réglementation routière impose aux conducteurs et à leurs éventuels passagers le port de casques homologués par les normes européennes, c’est-à-dire répondant aux exigences minimales de sécurité (système de rétention, absorption des chocs…). Petit rappel : La loi s’applique également aux passagers. Le casque homologué doit également être solidement fixé, faute de quoi sa capacité de protection ne sera pas garantie. Cela s’applique aux gros moteurs et aux scooters. Les données de sécurité routière rappellent que les traumatismes crâniens sont la principale cause d’invalidité grave et de décès des motocyclistes.

Il existe encore des étiquettes de couleur verts liés à l’agrément NF français, mais ils tendent à disparaître. Le casque doit être de couleur vive pour améliorer la visibilité et ne doit pas interférer avec la vision périphérique ou les lunettes qui peuvent être portées. Chaque sorte de casque scooter a son homologation à une lettre logo : J signifie casque jet ; P signifie global ; NP est utilisé pour les casques modulaires. La marque de certification se trouve sur l’étiquette blanche cousue sur le casque, veuillez vous assurer d’avoir cette marque avant d’acheter.

Le niveau de sécurité dépend du type de casque choisi : les casques intégraux vous protègent mieux que les casques jet. Vous pouvez évaluer le niveau de protection et de confort dont vous avez besoin en fonction de votre utilisation de la moto (ville ou route) et des conditions externes auxquelles vous êtes confronté (état de la route, conditions météorologiques, etc.). L’imperméabilité des casques de moto est également un critère de choix important. Cliquez sur scooteo.com pour plus d’informations.

Tous les critères d’achats de casque moto

Le casque moto doit s’adapter à votre tour de tête, mais le confort dépend aussi de la forme du casque. Attention également au choix d’un casque plus petit : avec le temps, la mousse interne se tassera et le casque sera plus confortable. Pendant l’essai, le casque ne doit pas être trop serré au point de vous faire mal aux oreilles ou au front, mais vous devez avoir une légère pression sur vos joues et vos tempes, et le casque ne peut pas bouger lorsque vous tournez la tête. Veuillez noter que, comme les chaussures de marche, le nouveau casque peut être inconfortable à porter. Il deviendra s’adaptera parfaitement et plus confortable à votre tête au fil des kilomètres.

Ensuite, le poids du casque moto dépend du matériau utilisé. Selon le modèle, le poids moyen est de 1400 grammes, et le maximum peut atteindre plus de 1550 grammes. Les casques modulables sont habituellement plus lourds que les types de casques intégraux, avec une moyenne de 1600g, mais ils peuvent aussi atteindre 1800g. D’autre part, le poids d’un casque jet est d’environ 1100-1200 grammes. La différence parait faible, mais elle est importante, surtout dans les déplacements longue distance ou la conduite à grande vitesse, l’effort pour suivre la tendance a décuplé. Afin d’éviter de ne pas gêner quand vous bouger la tête et la fatigue musculaire, veuillez choisir un casque adapté à votre poids.

Prendre soin de votre nouveau casque : entretien et nettoyage

Le casque est un accessoire indispensable et primordial pour votre sécurité. Il est déconseillé de le prêter. Vous ne pouvez pas être sûr de son objectif. De plus, les casque scooter se modèlent sur votre cuir chevelu au fil du temps et pourraient ne pas être aussi confortable pour vos amis que pour vous. Evidemment, la taille est également primordiale, comment être sûr qu’elle vous protégera efficacement ? Rangez-le dans sa housse, emportez-le pendant le transport et empêchez la poussière de pénétrer. Vous pouvez le laver avec de l’eau chaude et du savon. Utilisez un chiffon en microfibre ou un chiffon doux pour éviter de rayer le casque. Nettoyez fréquemment l’écran, enlevez au maximum la mousse interne et nettoyez-les à l’eau savonneuse ou avec un spray spécifique. À noter que certains traitements ne résistent pas aux nettoyants chimiques.

Le port des lunettes de vue

Si vous ne portez pas de verres correcteurs, le port de lunettes est indispensable, mais elles doivent vous mettre à l’aise. Le casque de moto doit vous faire oublier que vous portez des lunettes. Ce n’est un secret pour personne que vous devez essayer différents casques. Veuillez noter que le casque Shark avec système Easy Fit vous permet de porter des lunettes, telles que le K-1 d’AGV et le GT-Air 2 de Shoei. Votre casque doit avoir des rainures sur le coussinet pour pouvoir conduire vos lunettes avec un maximum de confort. Vous n’achèteriez pas un casque comme vous achèteriez des baguettes. Tous ces critères sont importants et doivent être pris en considération lors du choix d’un casque. Vous pouvez donc vous rendre en magasin et demander l’avis du vendeur.

Quitter la version mobile